Adéu a Nihil Obstat | Hola a The Catalan Analyst

Després de 13 anys d'escriure en aquest bloc pràcticament sense interrumpció, avui el dono per clausurat. Això no vol dir que m'hagi jubilat de la xarxa, sinó que he passat el relleu a un altra bloc que segueix la mateixa línia del Nihil Obstat. Es tracta del bloc The Catalan Analyst i del compte de Twitter del mateix nom: @CatalanAnalyst Us recomano que els seguiu.

Moltes gràcies a tots per haver-me seguit amb tanta fidelitat durant tots aquests anys.

dilluns, 25 d’abril de 2005

La força de la idea democràtica ha permès als EUA guanyar la guerra de l'Iraq

Com ha pogut una divisió blindada americana, reforçada amb 30.000 soldats, prendre i mantenir ocupada una ciutat de 5 milions d'habitants com Bagdad, sense haver-la devastat i convertit en una segona Grozny?. Ludovic Monnerat té la resposta: perquè la força de les idees multiplica la força de l'acció militar.
Au lieu de créer de nouveaux terroristes par dizaines ou centaines de milliers, comme le clamaient sur le ton du scandale les bonnes consciences de nos contrées, les offensives militaires de l’administration Bush ont au contraire révélé des millions de démocrates, de citoyens prêts à descendre dans la rue et mettre un bulletin dans l’urne pour exprimer leur rejet de la tyrannie et leur aspiration à une existence libre. La guerre contre le terrorisme islamiste ne l’alimente pas : elle le démasque, le marginalise, l’étouffe dans une clameur populaire. Elle le défie mortellement sur son propre terrain. Elle ne commet pas l’erreur de vouloir combattre une idée par la puissance de feu.
(...)
Les soldats US en Irak sont, en moyenne, davantage convaincus que la population américaine de l’importance de leur mission et de la grandeur de leur pays. Ils sont autant des protecteurs que des ambassadeurs, des combattants que des enseignants. Rien ne les a vraiment préparés à la tâche consistant à construire une nation nouvelle, à l’exception du bagage culturel qu’ils emmènent et revendiquent. Les Nations Unies et l’Union Européenne n’en auraient jamais été capables, parce que le relativisme moral et le multiculturalisme exacerbé ruinent leur aptitude à convaincre et à séduire. Un conflit centré sur les idées et les valeurs ne peut être mené par ceux qui déconstruisent les unes et les autres.