Adéu a Nihil Obstat | Hola a The Catalan Analyst

Després de 13 anys d'escriure en aquest bloc pràcticament sense interrumpció, avui el dono per clausurat. Això no vol dir que m'hagi jubilat de la xarxa, sinó que he passat el relleu a un altra bloc que segueix la mateixa línia del Nihil Obstat. Es tracta del bloc The Catalan Analyst i del compte de Twitter del mateix nom: @CatalanAnalyst Us recomano que els seguiu.

Moltes gràcies a tots per haver-me seguit amb tanta fidelitat durant tots aquests anys.

dissabte, 27 de gener de 2007

L'Holocaust, Ahmadinejad i Khatami

Avui se celebra per segona vegada el Dia Internacional en Commemoració de les Víctimes de l'Holocaust. Ahir, a proposta dels Estats Units, l'Assemblea General de l'ONU va aprovar per unanimitat una declaració de condemna de la negació de l'Holocaust. Una proposta nord-americana de resposta no només al revifament de l'antisemitisme sinó implícitament també a les continuades declaracions del president iranià, Mahmud Ahmadinejad, negant el genocidi jueu comès pels nazis. És molt probable que a Ahmadinejad li porti fluixa la condemna moral de l'ONU però segur que no ha paït gaire bé les declaracions que va fer abans d'ahir a Davos a un diàri isrealià el seu antecessor en el càrrec, Mohamad Khatami. L'expresident iranià va dir textualment que no només l'Holocaust és una cosa absolutament demostrada sinó que ha estat l'atemptat més greu comès contra la humanitat en la nostra època.

JERUSALEM, 26 jan 2007 (AFP) - L'ancien président iranien Mohammad Khatami a condamné l'organisation en décembre à Téhéran d'une conférence révisionniste sur la Shoah dans un rare entretien publié vendredi par un journal israélien.

"Je condamne fermement la tenue de cette conférence. La Shoah contre le peuple juif a été l'atteinte la plus grave commise contre l'humanité à notre époque. Il n'y a aucun doute sur le fait qu'elle se soit produite," a-t-il déclaré à l'envoyé spécial du quotidien Yédiot Aharonot en marge du Forum économique mondial de Davos en Suisse.

"Je suggère à tous de dissocier la Shoah des discussions israélo-palestiniennes et israélo-arabes. Elle est sans précédent et ne peut être comparée à rien d'autre," a-t-il ajouté.

La conférence sur l'Holocauste qui s'est tenue à Téhéran a largement donné la parole à des révisionnistes occidentaux niant la réalité du génocide des juifs pendant la Seconde guerre mondiale. Cette conférence a été abondamment condamnée par la communauté internationale.

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a qualifié le génocide des juifs pendant la seconde guerre mondiale de "mythe", mis en doute son ampleur et affirmé qu'il avait été utilisé pour justifier la création de l'Etat d'Israèl, que l'Iran ne reconnaît pas.