Adéu a Nihil Obstat | Hola a The Catalan Analyst

Després de 13 anys d'escriure en aquest bloc pràcticament sense interrumpció, avui el dono per clausurat. Això no vol dir que m'hagi jubilat de la xarxa, sinó que he passat el relleu a un altra bloc que segueix la mateixa línia del Nihil Obstat. Es tracta del bloc The Catalan Analyst i del compte de Twitter del mateix nom: @CatalanAnalyst Us recomano que els seguiu.

Moltes gràcies a tots per haver-me seguit amb tanta fidelitat durant tots aquests anys.

dijous, 14 de juny de 2007

Fidel Castro contra de la independència del Kosovo

Com és possible que el mite de progres i nacionalistes no estigui a favor de la independència dels albanokosovars mentre el dimoni de Bush sí? Montilla, a que esperes per enviar Carod a Cuba per solucionar-ho!
LA HAVANE, 14 juin 2007 (AFP) - Le président cubain Fidel Castro a réitéré son hostilité au projet d'indépendance du Kosovo, soutenu par les Etats-Unis, dans une tribune publiée jeudi à la une de la presse officielle.
"La Serbie encaissera non seulement un coup dur au plan politique, mais aussi au plan économique. Le Kosovo abrite 70% des réserves énergétiques de la Serbie", écrit le président cubain convalescent dans sa seconde tribune sur le sujet en trois jours.
Le Kosovo abrite 82% des réserves de zinc et d'argent et la majorité de celles de bauxite, de nickel et de cobalt, écrit Fidel Castro, selon qui la province à majorité albanaise a fourni 70% de son énergie à la Serbie entre 1928 et 1999, année des bombardements de l'OTAN.
"L'épineux problème de l'indépendance d'une partie de la Serbie est très controversé en Europe, en tant qu'antécédent qui pourrait être suivi dans plusieurs autres pays", souligne-t-il.
Sous le titre "Besoin d'affection", Fidel Castro relève à nouveau l'accueil chaleureux réservé au président américain George W. Bush par les Albanais lors de sa récente visite dans les Balkans.
"Le seul endroit o¨ Bush a reçu de l'affection a été l'Albanie", observe-t-il, avant d'affirmer: "Ainsi l'Albanie est-elle passée de l'extrême gauche à l'extrême droite".
Lundi, sous le titre "Le tyran en visite à Tirana", il avait accusé le président Bush de vouloir l'indépendance du Kosovo "sans aucun respect pour les intérêts de la Serbie, de la Russie et de plusieurs pays européens".