Adéu a Nihil Obstat | Hola a The Catalan Analyst

Després de 13 anys d'escriure en aquest bloc pràcticament sense interrumpció, avui el dono per clausurat. Això no vol dir que m'hagi jubilat de la xarxa, sinó que he passat el relleu a un altra bloc que segueix la mateixa línia del Nihil Obstat. Es tracta del bloc The Catalan Analyst i del compte de Twitter del mateix nom: @CatalanAnalyst Us recomano que els seguiu.

Moltes gràcies a tots per haver-me seguit amb tanta fidelitat durant tots aquests anys.

divendres, 15 de febrer de 2008

Spielberg i la Xina

Sorman retrata en poques paraules la inconsistència de la correcció política hollywoodiana:
Spielberg cédant à Mia Farrow, renonce à mettre en scène les JO de Pékin , pour ne pas cautionner la repression des démocrates chinois. Pardon, je rectifie : parce que le gouvernement Chinois est responsable des massacres au Darfour ( sic ) . Mais Pékin s'est rallié à la force miltaire de l'ONU qui se trouve au Darfour. Spielberg et Mia Farrow ont donc un (dernier ) métro de retard . Ou alors , on s'émeut plus à Hollywood sur les Africains que sur les Chinois ? Les vies n'ont pas le même poids . C'est vrai , nous n'avons aucune photo de Hu Jia en prison, aucune photo des Centres chinois de rééducation par le travail ni des dix milles exécutions par an . Sans photo , Hollywood n'éprouve aucune émotion. Mettre en relation les positions chinoises au Soudan avec la nature totalitaire du régime chinois , cela réclamerait sans doute un effort de concentration cérébral trop intense sous le soleil de Beverley Hills. Ou alors , hypothése cynique , on s'indigne pour le Darfour sans affronter directement le régime chinois : une posture mais sans risque de se voir dénier un visa pour la Chine.