Adéu a Nihil Obstat | Hola a The Catalan Analyst

Després de 13 anys d'escriure en aquest bloc pràcticament sense interrumpció, avui el dono per clausurat. Això no vol dir que m'hagi jubilat de la xarxa, sinó que he passat el relleu a un altra bloc que segueix la mateixa línia del Nihil Obstat. Es tracta del bloc The Catalan Analyst i del compte de Twitter del mateix nom: @CatalanAnalyst Us recomano que els seguiu.

Moltes gràcies a tots per haver-me seguit amb tanta fidelitat durant tots aquests anys.

dimarts, 25 de març de 2008

El cost real de la immigració

S'ha publicat a França un estudi que trenca alguns del mites socialdemòcrates sobre la immigració.
• La France compte 6.868.000 immigrés, soit 11% de la population métropolitaine
• L’immigration réduit des deux tiers la croissance du PIB
• Le coût de l’immigration en France est de 71,76 milliards d’euros
• Les recettes liées à l’immigration en France sont de 45,57 milliards d’euros
• Le déficit dû à l’immigration et supporté par les contribuables est de 26,19 milliards d’euros
• Lorsqu’une personne immigrée ne repart pas dans son pays d’origine à la fin de son contrat de travail, c’est l’Etat (le contribuable) qui prend en charge le coût des prestations sociales
• Les immigrés extra-européens et leurs descendants perçoivent 22% des prestations sociales
• Le coût unitaire des demandes d’asile est de 15.000 euros
• La plupart des dépenses d’immigration ne relèvent pas du ministère de l’Immigration de Brice Hortefeux
• Les dépenses sécuritaires liées à l’immigration s’élèvent à 5,2 milliards d’euros
• Le travail au noir concerne au minimum 500.000 personnes immigrées et représentent un manque à gagner pour l’Etat de 3,810 milliards d’euros
• 65 à 90% des prostituées sont étrangères
• Le taux de chômage des immigrés est le double de celui des non immigrés
• Les prestations sociales constituent 14% du revenu moyen des ménages immigrés contre 5% pour les ménages non immigrés

(Via Conservateur)