Adéu a Nihil Obstat | Hola a The Catalan Analyst

Després de 13 anys d'escriure en aquest bloc pràcticament sense interrumpció, avui el dono per clausurat. Això no vol dir que m'hagi jubilat de la xarxa, sinó que he passat el relleu a un altra bloc que segueix la mateixa línia del Nihil Obstat. Es tracta del bloc The Catalan Analyst i del compte de Twitter del mateix nom: @CatalanAnalyst Us recomano que els seguiu.

Moltes gràcies a tots per haver-me seguit amb tanta fidelitat durant tots aquests anys.

divendres, 11 de febrer de 2011


Ara sí, Mubarak tira la tovallola i entrega el poder als militars

Déclaration du Conseil Suprême des Forces armées égyptiennes :

Compte tenu des développements consécutifs aux incidents en cours, et qui définissent le destin du pays, et dans le contexte des incidents internes et externes, et la décision de déléguer les responsabilités au vice-président du pays, et dans la foi en nos citoyens pour préserver la stabilité et la sécurité de la nation,

Le Conseil suprême des Forces armées égyptiennes a décidé d'assurer la mise en œuvre des procédures suivantes :

Premièrement : Fin de l'état d'urgence dès que les circonstances actuelles le permettront.

Prendre en charge le processus des élections et les mesures qui en découlent.

Assurer les modifications législatives nécessaire au déroulement libre et équitable des élections présidentielles, à la lumière des amendements de la constitution.

Deuxièmement : Les forces armées s'engagent à soutenir les revendications légitimes du peuple, et de mettre en œuvre les procédures, dans les délais nécessaires, avec toute la précision et la gravité qui s'impose, et jusqu'à ce que le transfert pacifique du pouvoir, vers une communauté libre et démocratique, à laquelle les citoyens aspirent, soit assurée.

Troisièmement : Les Forces armées ne poursuivront pas les honnêtes gens qui ont refusé la corruption et qui ont exigé des réformes, et mettent en garde ceux qui voudraient porter atteinte à la sécurité de la nation et du peuple. Elles soulignent la nécessité de reprendre le travail dans les administrations, et que le pays reprenne une vie normale pour préserver les intérêts de notre grand peuple.

Dieu protège la nation et le peuple.