Adéu a Nihil Obstat | Hola a The Catalan Analyst

Després de 13 anys d'escriure en aquest bloc pràcticament sense interrumpció, avui el dono per clausurat. Això no vol dir que m'hagi jubilat de la xarxa, sinó que he passat el relleu a un altra bloc que segueix la mateixa línia del Nihil Obstat. Es tracta del bloc The Catalan Analyst i del compte de Twitter del mateix nom: @CatalanAnalyst Us recomano que els seguiu.

Moltes gràcies a tots per haver-me seguit amb tanta fidelitat durant tots aquests anys.

dijous, 18 de maig de 2006

Més sobre la guerra civil palestina

A dalt, membres del nou cos de seguretat creat pel govern de Hamas patrullant per Gaza. A sota, les forces de seguretat del president palestí desplegant-se ahir a la nit per totes les localitats de la franja de Gaza en resposta a la decissió de Hamas. El president palestí Mahmud Abbas treu al carrer les forces de seguretat en resposta a la creació d'un nou cos armat pel govern de Hamas. Abbas recorda al govern que la seva decissió és "il·legal i inconstitucional" perquè les competències sobre les forces de seguretat corresponen al president de l'Autoritat Palestina.

Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas a ordonné mercredi soir aux membres des services de sécurité de se déployer en urgence dans les villes palestiniennes après le déploiement d'une force contrôlée par le Hamas, a indiqué un responsable palestinien. "Le président Abbas a ordonné aux membres de tous les services de sécurité de se déployer le plus rapidement possible dans les villes palestiniennes pour y rétablir l'ordre et assurer la sécurité", a indiqué à l'AFP ce responsable sous couvert de l'anonymat. "M. Abbas a aussi demandé aux membres des services de sécurité de refuser des ordres qui ne procèderaient pas de son autorité. Il n'y a légalement qu'une seule source d'autorité sur les services de sécurité et elle appartient à M. Abbas", a-t-il ajouté. Le ministre palestinien de l'Intérieur Sa´d Siam, issu du Hamas, a annoncé mercredi qu'une nouvelle force de sécurité contrôlée par son mouvement était "opérationnelle" dans la bande de Gaza, malgré l'opposition de M. Abbas.
Els enfrontaments interpalestins s'incrementen dia a dia, segons les principals agències de notícies internacionals:

A dalt, enterrament del militant de Hamas Mahmoud Tatar mort en un enfrontament amb pressumptes membres de Fatah. A sota, empleats de l'Autoritat Palestina manifestant-se contra el govern de Hamas perquè encara no han cobrat el sou. Témoin des tensions dans la bande de Gaza: un activiste des Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas, a été tué mercredi à l'aube lorsque des activistes de ce groupe qui circulaient dans des voitures ont échangé "par erreur" des tirs dans le camp de réfugiés de Jabaliya. Dans la nuit, une bombe a explosé au domicile d'un responsable du Fatah, le mouvement du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, à Beit Lahyia dans le nord de la bande de Gaza, sans faire de victime, ont indiqué des responsables des services de sécurité. Mardi soir, un membre des Brigades Ezzedine al-Qassam avait été tué par des inconnus dans la ville de Gaza et un autre blessé dans les mêmes circonstances près de Khan Younès. La semaine dernière, les tensions entre le Fatah et le Hamas qui a formé le gouvernement palestinien après sa victoire aux législatives de janvier, a donné lieu à des affrontements armés d'une ampleur sans précédent depuis l'accession au pouvoir en mars des islamistes.

Els palestins tornen a enfrontar-se amb els libanesos:

Tanc de l'exèrcit libanès desplegat a Yanta a la frontera amb Síria, durant els enfrontaments entre soldats libanesos i milícies palestines prosirianes. Plusieurs personnes, dont au moins un militaire libanais, ont été blessées tandis qu'un soldat libanais a été enlevé, mercredi, lors d'accrochages entre des Palestiniens prosyriens et l'armée libanaise près de la frontière syrienne (est), selon la police libanaise. Les accrochages, à l'arme automatique et à la roquette de type RPG, ont eu lieu à Wadi al-Assouad. Ils ont duré deux heures et se sont arrêtés à 12h00 (09H00 GMT), a-t-on ajouté de même source. L'armée libanaise a dépêché des renforts dans cette région située à moins de deux km de la frontière avec la Syrie, o¨ le Fatah-Intifada, un groupe palestinien basé à Damas dirigé par le colonel Abou Moussa, maintient plusieurs bases. Ces nouveaux accrochages interviennent alors que les leaders politiques libanais, réunis depuis début mars dans le cadre d'une conférence de dialogue national, avaient convenu en avril que les bases militaires des groupes palestiniens devaient être démantelées dans un délai de six mois. Le désarmement des milices au Liban est également exigé par la résolution 1559 du Conseil de sécurité de l'ONU.

Convé recordar que els milicians palestins van ser l'espoleta que va desencadenar el 1975 la guerra civil al Líban.