Adéu a Nihil Obstat | Hola a The Catalan Analyst

Després de 13 anys d'escriure en aquest bloc pràcticament sense interrumpció, avui el dono per clausurat. Això no vol dir que m'hagi jubilat de la xarxa, sinó que he passat el relleu a un altra bloc que segueix la mateixa línia del Nihil Obstat. Es tracta del bloc The Catalan Analyst i del compte de Twitter del mateix nom: @CatalanAnalyst Us recomano que els seguiu.

Moltes gràcies a tots per haver-me seguit amb tanta fidelitat durant tots aquests anys.

divendres, 30 de juny de 2006

El que sembra vent recull tempesta

Els que confonen continuament la democràcia amb l'aritmètica estan convençuts que un govern, pel sol fet de ser elegit majoritàriament a les urnes, està legitimat per desenvolupar qualsevol política, especialment si es tracta d'un govern d'esquerres, populista o "objectivament revolucionari".

El govern de Hamas és l'expressió inequívoca d'una majoria de la població palestina, però això no vol dir que pugui fer el que vulgui. Si vol impossar la segregació educativa entre nens i nenes o l'obligació de portar el vel islàmic a les dones se les haurà de veure amb aquella part de la població palestina que, legítimament, s'hi oposa. En aquest cas, es tracta d'un afer intern que difícilment rebrà més resposta que les crítiques verbals de governs, institucionals o entitats que defensen els drets humans. Si el que fa és permetre que grups armats afins ataquin el territori d'un altra país i en segrestin un soldat, ha d'assumir que ha comès un acte de guerra i que s'ha d'atenir a les conseqüències.

Alain Hertoghe ho explica amb molta claredat: Qui sème le vent récolte la tempête...

La direction du Hamas peut tenter de faire croire au monde entier l'absurde fable de sa tête politique qui ne sait pas ce que fait son bras militaire. Mais, en attaquant, dimanche dernier, une position israélienne, en tuant deux soldats de Tsahal avant d'en enlever un, l'organisation islamiste a mené une opération de guerre. Qu'ils ne poussent pas ensuite des cris de vierges effarouchées quand, sous le nom de code de Pluie d'été, Israël répond par des actions militaires dans les territoires palestiniens.

L'Etat israélien est une démocratie qui n'a rien à envier à la nôtre. Reconnu par la communauté internationale, membre de l'ONU, il a le droit de se défendre quand il est attaqué, même contre un ennemi plus faible.

Le Hamas a été démocratiquement choisi par le peuple palestinien qui lui a donné la majorité au Parlement. Il a légitimement formé le gouvernement. Il n'empêche qu'il s'agit d'une groupe politico-militaro-terroriste qui a pour vocation avouée et affichée de détruire l'Etat d'Israël et de chasser les juifs de sa future Palestine islamique rêvée. En arrêtant 64 dirigeants et élus du Hamas - ministres, députés, maires, etc. - les Israéliens s'en sont donc pris à des responsables d'une organisation ennemie qui attaque ses citoyens militaires et civils de manière indiscriminée.

Nota oficial sobre la detenció de membres de Hamas:

L’action a été menée dans le cadre d’une procédure légale et dans le but d’interroger les personnes arrêtées. Ces dernières sont suspectées d’actions criminelles liées à l’activité d’une organisation terroriste, de participation à la direction du terrorisme et d'autres délits.

Cette action est une procédure légale qui sera sujette à toutes les règles afférentes à une telle procédure, c'est-à-dire que les personnes arrêtées auront le droit à une défense légale, leur détention et leur interrogatoire seront sujets à un examen juridique, et les institutions chargées de l’application de la loi devront fournir les preuves nécessaires pour les faire juger.

Les récents événements, et particulièrement ceux de ces derniers jours, ont démontré que les élections au sein de l’AP ont eu pour résultat une politique gouvernementale de terrorisme. Une des expressions de cette politique sont les tirs continus de roquettes Qassam contre les villes du sud d’Israël et la population civile, dans l’intention explicite de causer des destructions et d’entraîner la mort de personnes innocentes. L’incursion en territoire israélien et l’enlèvement du soldat Gilad Shalit constituent une grave escalade, qui fait partie de la politique terroriste du gouvernement palestinien.

Sobre el document dels presoners, aquí el trobareu comentat però també en la seva versió íntegre en francès i en àrab.