Adéu a Nihil Obstat | Hola a The Catalan Analyst

Després de 13 anys d'escriure en aquest bloc pràcticament sense interrumpció, avui el dono per clausurat. Això no vol dir que m'hagi jubilat de la xarxa, sinó que he passat el relleu a un altra bloc que segueix la mateixa línia del Nihil Obstat. Es tracta del bloc The Catalan Analyst i del compte de Twitter del mateix nom: @CatalanAnalyst Us recomano que els seguiu.

Moltes gràcies a tots per haver-me seguit amb tanta fidelitat durant tots aquests anys.

dimecres, 14 de juny de 2006

La revolta popular contra els aiatolàs de l'Iran

La internacional mediàtica esdevé cada vegada més la jihad mediàtica, ja que el seu objectiu ha deixat de ser la informació per esdevenir un instrument de propaganda antioccidental i antidemocràtic. No només s'adultera el llenguatge per qualificar els terroristes d'activistes o resistents sinó que s'ignora o es menysté tot allò que podria perjudicar els islamistes, la ideologia revolucionària de moda. Això ha passat aquests dies amb la masssacre de la platja de Gaza i està passant amb les manifestacions de protesta a l'Iran, ja siguin dels azeris, de les dones o del moviment democràtic dels estudiants. La premsa occidental gairebé no n'ha publicat ni una sola paraula. Comencem per les manifestacions d'ahir a Teheran.
Iran Focus, Téhéran, 13 juin - Au moins 400 personnes ont été arrêtées pendant une manifestation pacifique contre le gouvernement organisée par des femmes lundi à Téhéran, selon un témoignage envoyé à Iran Focus par un des groupes de femmes qui a organisé la manifestation à l'origine.

Mohammad Torang, porte-parole des Forces de sécurité de l'Etat dans la capitale iranienne, a déclaré mardi que toutes les personnes arrêtées pendant la manifestation de lundi avaient été livrées au ministère du Renseignement et de la Sécurité, police secrète redoutée en Iran.

Le ministre de la Justice iranien, Jamal Karimi-Rad, a affirmé mardi que 70 personnes avaient été appréhendées pendant la manifestation. « 42 des personnes arrêtées étaient des femmes et 28 des hommes. Ils sont accusés d'avoir participé à une manifestation illégale », a dit Karimi-Rad.

Les dirigeants iraniens sous-estiment généralement l'étendue des manifestations anti-gouvernement ainsi que le nombre d'arrestations.

De plus, une députée radicale du Majlis a déclaré lundi que les manifestantes avaient participé à ce rassemblement dans le but de se faire honorer par les groupes de défense des droits humains.

« Ces femmes se sont rassemblées par loisir pour se faire bien voir des groupes et organisations affiliées aux Nations Unies et remporter des récompenses », a affirmé Eshrat Shayeq sur le site Internet Aftab du gouvernement.

Les forces de sécurité ont utilisé des matraques et des gaz lacrymogène pour attaquer les milliers de femmes qui s'étaient rassemblées à 7 Tir Square pour réclamer l'égalité des droits, selon les sources.

« Mettez fin à la misogynie », ont crié les femmes. Elles ont également scandé « liberté, liberté », « nous sommes des êtres humains mais nous n'avons aucun droit » et « nous voulons l'égalité des droits ».

Des centaines de jeunes hommes ont rejoint la manifestation et ont affronté les agents des forces de sécurité.

Més imatges de la manifestació, aquí.

Gateway Pundit fa un seguiment pràcticament al dia de la revolta popular a l'Iran:

Despite Martial Law, 10,000 Protest in Tabriz, Iran
Iran: U.S. Will Fail to Provoke Ethnic Strife... Oh, Really?!!
Tehran Universities Erupt in Violence Overnight!
Clashes Break Out in NW Iran, Qom Protesters Drive Out Rafsanjani
Ethnic Rage Swells in Iran, Revolts Break Out, Deaths Reported