Adéu a Nihil Obstat | Hola a The Catalan Analyst

Després de 13 anys d'escriure en aquest bloc pràcticament sense interrumpció, avui el dono per clausurat. Això no vol dir que m'hagi jubilat de la xarxa, sinó que he passat el relleu a un altra bloc que segueix la mateixa línia del Nihil Obstat. Es tracta del bloc The Catalan Analyst i del compte de Twitter del mateix nom: @CatalanAnalyst Us recomano que els seguiu.

Moltes gràcies a tots per haver-me seguit amb tanta fidelitat durant tots aquests anys.

dimecres, 18 d’abril de 2007

Wolfowitz : Un punt de vista diferent al de Le Monde

Aquesta anotació de Chroniques de l’Extrême-Centre serveix perfectament per a casa nostre. Només cal que canvieu el nom de “Le Monde” per el de qualsevol dels nostres mitjans de comunicació i obtindreu el mateix lamentable resultat.

Le Monde, avec son objectivité habituelle, réclamait ce matin dan son éditorial, la démission ou le licenciement de Paul Wolfowitz de la présidence de la Banque Mondiale.
A la demande de Wolfowitz lui-mème, la Banque Mondiale a mis à la disposition du public et des médias, mais le Monde ne doit probablement pas être au courrant, tous les documents ( lettres, emails, rapports) relatifs à l’affaire Riza, pour laquelle le Monde veut condamner Wolfowitz. Ces documents montrent que , contrairement aux affirmations de Conseil d’administration de la Banque Mondiale vendredi, Wolfowitz avait bien informé le comité d’éthique de la banque des dispositions qu’il avait prises à la demande de ce dernier pour trouver une emploi à la jeune femme et la compenser financièrement pour une interruption de carrière dont elle n’était pas responsable. Le comité d’éthique avait approuvé ces dispositions, et avait meme rejeté les accusations anonymes de favoritisme de la part de Wolfowitz sur le sujet qu’il avait recues en janvier 2006.
Il est à noter aussi ( ce que le Monde “oublié” de faire) que Wolfowitz avait demandé à la BM a être recusé pour toute discussion de carrière de Ms Riza pour justement éviter tout problème de conflit d’interet. C’est la Banque qui a demandé à Wolfowitz, contrairement à ses souhaits, de s’occuper de trouver une emploi à Riza et de s’assurer qu’elle serait adéquatement compensée.
Pour plus d’information, lire l’article du Wall Street Journal du jour sur le sujet.